5 tendances SEO à connaître pour 2016

7 Déc, 2015 1 commentaire

SEOComme tous les ans, les modifications apportées par Google à son algorithme vous obligeront à revoir votre stratégie. Dans cet article, nous vous proposons 5 tendances, publiées dans le guide de Link-assistant.com, qui pourraient tirer leur épingle du jeu en 2016.

  1. Le dark traffic

C’est bien connu, les réseaux sociaux et les applications génèrent à eux seuls une grande partie du trafic vers les sites web. Mais il est cependant impossible de définir ce type de trafic, avec l’outil Analytics de Google. En effet, cette fonctionnalité ne permet pas de donner avec précision l’origine d’une visite sur votre site web. Celle-ci est donc enregistrée comme trafic direct, même s’il paraît peu probable qu’un utilisateur ait entré votre URL dans sa barre de navigation.

Ce type de trafic est appelé « dark traffic » et peut représenter une importante partie des visites globales sur votre site web, ce qui rend difficile l’analyse de vos activités marketing. En effet, impossible de savoir précisément si vos efforts concernant l’augmentation de votre trafic organique, social et mobile ont bel et bien porté leurs fruits.

Pour le moment, la seule façon de connaître la nature du trafic est de créer un rapport dans Google Analytics, puis de filtrer les pages qui attirent les internautes et génèrent le plus de trafic, comme votre page d’accueil par exemple.

Si vous appliquez cette technique, vous serez alors capable de différencier le dark traffic de l’organique, vous permettant de mieux définir la source des visiteurs sur votre site web.

  1. Les réponses riches

Les réponses riches sont celles qui sont les mieux classées dans les SERPs, en raison de leur pertinence, en fonction d’une requête donnée. Selon une étude de Stone Temple Consulting, le contenu riche est une tendance qui ne cesse de croître. L’entreprise a d’ailleurs enquêté sur un corpus de requêtes, et mesuré le taux de réponse riche obtenu pour celles-ci. L’étude a montré une augmentation de 38% du contenu riche, au cours des six premiers mois de l’année 2015.

Si votre stratégie SEO dépend d’un contenu dont vous n’êtes pas le propriétaire (la météo, des informations boursières…), cela pourrait bien faire chuter votre trafic. Cependant, si vous possédez votre propre contenu de qualité, unique et pertinent qui peut aider Google à répondre à des recherches, alors votre trafic ne peut que s’améliorer.

Le moteur de recherche utilise des données externes pour 75% des réponses riches. Donc, afin que votre contenu apparaisse parmi ces réponses, vous avez la possibilité de rechercher les requêtes le plus populaires au sein de votre niche. Créez ensuite des articles, qui seraient susceptibles d’apporter des réponses à ces questions. Votre contenu devra également proposer des informations supplémentaires.

  1. La théorie du double algorithme

Google ne s’est pas prononcé, quant au comportement des utilisateurs en tant que facteur de référencement. Cependant, cette hypothèse s’est vérifiée suite à de nombreuses études.

Google se dirige vers une approche basée sur les utilisateurs pour ses résultats de recherche, dans le but d’améliorer leur expérience au cours de la navigation.

Rand Fishkin, le fondateur de Moz.com, a annoncé que les marqueteurs spécialisés dans les recherches doivent combiner le SEO classique de Google, avec le nouveau SEO orienté utilisateurs. Cette théorie du double algorithme signifie que vous devriez vous concentrer sur les trois facteurs de référencement, relatifs au comportement des utilisateurs, qui peuvent influencer votre positionnement :

– le CTR (pour clickthrough rates) : si vous possédez un bon taux de CTR, alors vous pouvez supposer que les utilisateurs trouvent sur votre site l’information qui les intéresse,

– Le taux d’engagement : Si vous constatez qu’un grand nombre d’utilisateurs souscrivent à une newsletter, ou cliquent sur les boutons de CAT, alors vous pouvez espérer bénéficier d’un bon résultat dans les SERPs,

– Le partage de votre contenu : les pages qui ont été massivement partagées ont tendance à profiter d’un meilleur référencement et d’une meilleure visibilité que celles bénéficiant d’un grand nombre de liens retour.

  1. La compétition sur Google

Dans le but de répondre le plus rapidement possibles aux requêtes des utilisateurs, Google a ajouté aux SERPs de la publicité, des informations locales, un carrousel de résultats, le Knowledge Graph et les « rich snippets ». Cela fait beaucoup, sur une seule page de résultats.

Mediative a lancé sa propre étude, concernant le mouvement des yeux des utilisateurs sur ce type de page, et le nombre de clics engendrés. Même si les internautes agissent différemment, en fonction de la page de recherche, ces nouveaux éléments ont tendance à attirer l’attention, ainsi que les clics. Les utilisateurs sont donc déviés des résultats, pour se concentrer sur les nouveaux ajouts de Google.

Le volume des mots-clés en eux-mêmes n’est donc plus un facteur de positionnement fiable pour votre site web, puisque la concurrence avec les nouveaux éléments ajoutés par Google dans les SERPs peut potentiellement faire baisser votre trafic. Cependant, vous avez la possibilité de contrer ces nouvelles fonctionnalités.

Si vous possédez une entreprise locale, vous devez faire en sorte d’apparaître dans l’emplacement dédié aux commerces locaux (notamment en vous inscrivant sur Google My Business). Vous avez également la possibilité d’utiliser les bons marqueurs pour vos contenus, afin de pouvoir être visible dans les SERPs, via les rich snippets par exemple. Et pourquoi pas opérer une campagne via Google Adwords ?

  1. Les thèmes remplacent les mots-clés

 Google devient de plus en plus intelligent, ce qui est une bonne nouvelle pour les utilisateurs. Lorsqu’un internaute entre le mot-clé « pantalon », le moteur de recherche sait maintenant qu’il peut également ajouter les résultats obtenus pour « jeans » ou « costume » par exemple. Mais ce n’est qu’un début !

Aujourd’hui, les algorithmes de Google savent reconnaître l’attention derrière une requête. Ils peuvent alors donner les mêmes résultats pour des recherches variées, n’utilisant pas les mêmes mots-clés, mais qui posent pourtant la même question.

Dorénavant, au lieu de rechercher des solutions par mot-clé, vous devez identifier les groupes de termes liés, ainsi que leurs synonymes. Vous devez ensuite créer des pages, qui puissent correspondre à ce groupe de mots, autour d’un même sujet.

Cette technique peut rendre le contenu de votre site beaucoup plus intéressant et pertinent : au lieu de proposer des articles tournant autour d’un même mot-clé, vous pouvez être plus créatif, en utilisant des synonymes.

Comme vous pouvez le constater, ces concepts peuvent constituer les grandes tendances de 2016, et contribuer à un meilleur référencement de votre site web. Comprendre de quelle manière ils affectent vos efforts en matière de SEO vous permet de mettre à jour votre stratégie, afin de rester compétitif durant l’année à venir.