Le guide des meilleures stratégies d’enchères PPC

11 Jan, 2016 0 commentaires

P P C

Le marketing des moteurs de recherche est un véritable champ de bataille. Vous devez établir un plan avant de vous lancer dans l’aventure, sans quoi vous ne pourrez réussir. Les internautes se sentent souvent dépassés par les stratégies d’enchère fournies par leur plateforme PPC, et les options sembles illimitées : stratégies de coût par acquisition, de coût par clic, des stratégies de positionnement d’enchère et bien plus encore. Comment faire votre choix pour créer la bonne campagne, parmi ces multiples possibilités ? Et bien, tout dépend de vos objectifs.

Cet article constitue un guide, créé dans le but d’améliorer vos performances. Vous pourrez appliquer nos conseils pour les campagnes de publicité sur Bing, ou sur toute autre plateforme similaire, mais les options permises par Google sont beaucoup plus solides, c’est donc sur celles-ci que nous allons nous appuyer. Notre but est de vous présenter les bénéfices de certaines stratégies d’enchères PPC, et comment les mettre en place.

Les stratégies de conversion

Passons aux choses sérieuses. Chaque changement dans votre compte doit s’articuler autour des conversions, et ce dans une certaine limite. L’idée ici est d’automatiser de manière flexible le montant proposé aux enchères pour vos campagnes, en fonction du mot-clé qui apportera le plus haut taux de conversion. Il existe deux stratégies de conversion basiques : le ciblage du coût par acquisition, et le ciblage amélioré du coût par clic. Vos objectifs doivent déterminer la stratégie que vous allez choisir.

  1. La stratégie du coût par acquisition

Une stratégie de coût par acquisition (ou CPA) vous permet de maximiser les conversions dont vous allez bénéficier, pour un prix spécifique. Proposer un CPA de 10 000€ permettra à votre plateforme PPC de diminuer votre mise, une fois que celle-ci a atteint ce plafond. Le but final est de conduire les conversions vers la mise fixée.

Quand utiliser cette stratégie ?

Mettez une place une stratégie CPA lorsque vous avez défini des objectifs spécifiques, en terme de visites sur votre site web. Définir des points de conversions est simple, mais peut cependant prendre du temps et nécessiter énormément de recherches. L’ajout d’articles à un panier, ou une souscription à une newsletter constituent de bonnes options pour l’optimisation de votre stratégie CPA. Les visiteurs doivent juste cliquer sur un bouton de call-to-action.

  1. La stratégie améliorée coût par clic

La stratégie améliorée de coût par clic (ou CPC) s’avère être utile, si vous désirez optimiser vos clics, tout en contrôlant vos mises. Ce type de méthode vous permet de modifier celles-ci, uniquement sur les requêtes pouvant conduire à des conversions. Dans un premier temps, votre plateforme PPC analyse une centaine d’enchères. Ensuite, elle augmente votre seuil de coût par clic, afin d’obtenir les clics sur les données ayant le plus de valeur.

Comment votre plateforme PPC est en mesure de savoir à quel moment augmenter vos mises ? En réalité, elle analyse le comportement des visiteurs qui se sont rendus sur votre site dernièrement, d’après vos enchères, et calcule la probabilité qu’une conversion ait lieu. La décision est prise après avoir pris en compte le plus de données possible, notamment le type de support utilisé (ordinateur ou smartphone), le moment de la journée, la localisation et bien plus encore.

Quand l’utiliser ?

Vous devez mettre en place une stratégie améliorée de coût par clic lorsque vous ne souhaitez pas laisser le contrôle total à votre outil de PPC. Cette approche vous permet d’avoir la main sur votre plateforme, mais laisse tout de même la place à l’automatisation. Votre campagne pourra ainsi mettre tout en œuvre pour augmenter le taux de conversion, mais sera soumise à quelques restrictions, comme la mise maximale.

Comme pour la stratégie CPA, vous devez penser à mettre en place une stratégie CPC lorsque vous avez parfaitement connaissance des évènements ayant créé de la conversion. Cette méthode fonctionne encore mieux quand votre campagne est nuancée. Peut-être que vos mises varient de manière significative selon la localisation, ou peut-être que les utilisateurs de smartphone ont moins tendance à se convertir. Les enchères en CPC sont très ouvertes, elles peuvent donc s’appliquer à de multiples situations.

La stratégie de revenue par conversion

 Les stratégies PPC mènent la plupart du temps à des revenus plutôt bas. Heureusement, les plateformes modernes sont devenues de plus en plus précises, et sont en mesure de prédire le chiffre d’affaire et les profits générés par une campagne.

La stratégie du retour sur investissement

Les enchères en retour sur investissement sont conçues pour générer un certain revenu, en fonction de vos coûts publicitaires. Vous devez alors indiquer à votre plateforme l’investissement sur lequel vous souhaitez avoir un retour, sachant que ce retour sur investissement est égal au revenu, divisé par le coût publicitaire.

Les valeurs des conversions individuelles varient, mais votre plateforme PPC pourra faire une moyenne des coûts, afin de s’aligner sur le retour sur investissement que vous avez fixé. Il est important de gérer vos campagnes en utilisant cette stratégie, afin de ne pas oublier certains domaines, où vous pouvez vous permettre de dépenser plus.

Les marqueteurs découvrent très souvent que des conversions souffrant d’un mauvais retour sur investissement génèrent une chute des conversions qui possèdent un bon retour sur investissement, lorsqu’elles sont réunies au sein d’une même campagne. Il serait donc bon de regrouper les campagnes possédant un retour sur investissement similaire.

Quand l’utiliser?

Imaginez que vous souhaitez dépenser 5€ pour chaque conversion générée par votre site. Ensuite, après avoir fait vos calculs, vous estimez pouvoir recevoir 25€ pour chaque conversion achevée. Si vous réaliser 5 ventes, voici la formule de votre retour sur investissement : 125/25 = 500% de retour sur investissement.

Ce type de stratégie est excellent pour les entreprises qui commercialisent des produits ou des services. Par exemple, si vous vendez des pièces détachées de voiture, mettre en place une stratégie de retour sur investissement vous permettra de faire une moyenne des revenus que vous avez générés parmi tous vos produits. Regroupez les articles qui produisent le même retour sur investissement, et laissez votre plateforme PPC faire le travail.

Les stratégies de visibilité

La publicité sur les moteurs de recherche peut être adaptée à toutes les stratégies possibles. En effet, elle ne concerne pas uniquement vos objectifs de conversions. Parfois, augmenter votre visibilité dans les domaines spécifiques peut être plus important.

La stratégie de localisation dans les pages de résultats

Parfois, il vaut mieux ne pas compter vos dépenses en matière de conversion. Les stratégies qui se concentrent sur le ciblage de localisation dans les résultats de recherche vous obligeront à dépenser sans compter, afin de maintenir votre position dans les enchères de positionnement.

Ce type de stratégie vous permet de laisser le champ libre à votre outil PPC, qui modifiera vos mises jusqu’au plafond que vous aurez déterminé au préalable. Alors que cette méthode peut s’avérer être très pratique, elle peut cependant vous revenir cher, en impactant la profitabilité de vos campagnes. Les enchères de positionnement fluctuent fortement. Le changement drastique des coûts par clic étant fixé sur les appareils, le moment de la journée ou même le nombre de participants. Vous devez alors mettre en place une stratégie de localisation des pages de résultats, lorsque vous pouvez vous permettre de dépenser des sommes, qui pourraient de pas se transformer en revenu direct. Sinon, vous devrez toujours garder un œil sur vos campagnes, ou bien opter pour une stratégie moins stressante.