Comment Apple pourrait renverser l’industrie des annonces payantes

12 Jan, 2016 0 commentaires

Apple pourrait-il venir perturber l’industrie et les marqueteurs, comme à son habitude, en cette année 2016 ? Le chroniqueur Mark Ballard va explorer les possibilités dans cet article.

Ce début d’année est le moment idéal pour faire le bilan de l’an 2015, et envisager les nouveautés pour les mois qui arrivent. Lorsque l’on réfléchit aux développements qui pourraient avoir un impact, qu’il soit négatif ou positif, sur les recherches payantes en 2016, certaines choses nous viennent tout de suite à l’esprit :

  • Google poursuit de façon exponentielle son incursion au sein du ciblage d’audience pour les recherches,
  • Yahoo abandonne les publicités Bing pour celles de Google, ainsi que pour Gemini, son propre programme,
  • La firme de Mountain View mise gros sur le bouton « achat », qui sera bientôt ajouté à ses résultats de recherche.

La question que l’on pourrait également se poser est la suivante : Apple va-t-il entreprendre des démarches qui pourraient bousculer l’entièreté de l’industrie de recherche ? Avec un nombre d’utilisateurs qui ne cesse d’augmenter, l’entreprise à la pomme a tous les cartes en main pour révolutionner le domaine.Apple

Le blocage des publicités sur iOS

Certains experts craignent que l’introduction de l’application permettant de bloquer les publicités sur iOS mette en péril leurs efforts marketing. Cependant, jusqu’à aujourd’hui, aucun impact sur les campagnes de publicité payantes n’a été aperçu, et iOS partage toujours l’affiche avec Google dans ce domaine.

L’utilisation par défaut de Safari

Depuis deux ou trois ans, les experts se demandent si Safari pourrait un jour remplacer Google comme moteur de recherche par défaut. Cependant, rien n’a changé depuis, et personne ne sait exactement ce que contiennent les accords passés entre les deux firmes, ni quand ceux-ci n’ont bien pu être signés. En réalité, cette éventualité ne représenterait pas un bouleversement si important pour les programmes de recherches payantes. Il est vrai que les appareils mobiles génèrent aujourd’hui plus de la moitié des recherches effectuées sur Google, et les iPhones ou autre iPad représentent deux tiers de ce volume aux États-Unis. Cependant, il a été démontré que la plupart des utilisateurs reviendraient sur Google, en tant que moteur de recherche par défaut.

De plus, la firme de Mountain View n’a aucun souci à se faire, car ses concurrents Bing et Yahoo ne seraient certainement pas capables de générer de tels scores ni des performances égales, et l’impact sur les programmes de recherches payantes serait minimal.

Des pages de résultats de recherche sans annonces publicitaires

Les marqueteurs et les experts SEO craignent par-dessous tout qu’Apple propose un modèle de résultats de recherche sans annonces publicitaires pour les mobiles, mais également que la marque à la pomme entreprenne des démarches marketing, pour vendre plus de produits, en utilisant une meilleure expérience utilisateur comme argument commercial.

Des analystes ont estimé que Google payerait à Apple entre 2 et 3 milliards de dollars par an, afin de rester le moteur de recherche par défaut sur Safari. Cependant, même si cette somme peut paraitre astronomique, l’entreprise à la pomme perçoit plus de 53 milliards de dollars net chaque année, d’après un rapport récent. Le montant proposé par Mountain View est donc dérisoire, et peut être facilement sacrifier pour des besoins stratégiques.

Pendant ce temps, les recherches Google sur mobile continuent de croître, ainsi que les revenus générés par celles-ci, puisque l’entreprise a récemment amélioré la monétisation de son trafic. Cependant, Apple pourrait créer un impact encore plus important si Spotlight continue d’attirer de plus en plus d’utilisateurs, et si la firme décide de proposer plus de suggestions dans la barre de recherche de Safari.

iOS 10 et ses successeurs

Impossible cependant de s’attendre à mieux de la part de la marque à la pomme, tant que celle-ci n’annonce pas l’avènement de son nouveau système d’exploitation, iOS 10, ni les améliorations apportées à Safari. Il serait intéressant de savoir si l’entreprise à prévu de poursuivre ses changements, concernant les capacités de recherche.

Dans le long terme, si Apple est capable de contrôler plus efficacement le trafic de recherche sur ses différents appareils, la monétisation deviendrait pour eux de plus en plus alléchante. Nous pourrions alors profiter d’un nouveau fournisseur d’annonces publicitaires payantes, mais la route jusque là est encore longue.