Whisper, réseau social ultra secret

25 Sep, 2015 0 commentaires

Vous rêvez d’un réseau social débarrassé de selfies, de photos de nourriture, de chatons et de gobelets Starbucks ? Alors Whisper est fait pour vous.

Basé sur le principe de l’anonymat, ce réseau social en pleine expansion permet aux utilisateurs de se livrer, sans indiquer leur nom ou leur adresse. Revenons dans cet article sur le fonctionnement de Whisper, et sur son éventuellement application pour le community management.

whisper-reseau

Whisper, Comment ça marche?

Les créateurs de Whisper ont misé sur la simplicité et la facilité d’utilisation. Pour créer un compte sur ce réseau social, rien de plus simple. Il suffit de choisir une image, d’y ajouter un texte, de poster sur le fil d’actualité, et le tour est joué. Cependant, la légende accolée à l’image n’est pas une présentation de l’utilisateur, puisque ce réseau social a pour but de préserver l’anonymat des « whisperers ». Ce peut être une citation, ou une confession. Aucun mot de passe n’est demandé, toujours dans le but de garder le secret sur son identité.

Sur Whisper, n’importe qui peut écrire n’importe quoi, sans prendre le risque d’être reconnu, puisque les « chuchotements » postés sur le réseau social sont d’ordre très privés. Les utilisateurs expriment leur état d’esprit, leurs malheurs, les difficultés quotidiennes. Les messages, provenant du monde entier, sont ensuite classés par ordre de popularité et géolocalisés. Une image est proposée pour chaque texte, ainsi que des mots-clés liés au contenu. Adieu selfies, photos de hamburgers et chatons, Whisper n’est pas un réseau social comme les autres.

Le Réseau social anti-Facebook

L’anonymat est le point fort de Whisper, c’est ce qui le différencie des autres réseaux sociaux. Plus question de frimer en exhibant ses nouvelles baskets à la mode, comme sur Facebook. Avec Whisper, les utilisateurs seront débarrassés de ce que l’on nomme « le braggie », ces posts agaçants, grâce auxquels vos amis étalent leur bonheur à la face du monde. L’anonymat dessert ce genre de pratique, et sans pression de réussite sociale, il est donc plus facile de livrer ses peines et ses doutes. Whisper est, en réalité, une sorte de journal intime partagé par le monde entier. Personne ne se moque, tout le monde compatit, c’est ce qui fait le succès du réseau social. D’ailleurs, depuis novembre 2012, on dénombre plus d’un million d’utilisateurs sur Whisper, 800 000 « chuchotements » envoyés par jour, et plus de 3 milliards de pages visitées par mois.

Au vu d’un tel engouement, il est intéressant de se demander si le community manager pourrait inclure Whisper dans sa liste de réseaux sociaux.

Whisper: Une possibilité pour le community management?

Whisper s’adresse particulièrement aux jeunes qui préfèrent protéger leur anonymat. Les marques qui leur sont destinées ont donc tout intérêt à s’intéresser de plus près à ce réseau social secret. Un peu comme sur Pinterest ou Instagram, il est tout à fait envisageable d’utiliser les visuels pour contenu brandé. C’est d’ailleurs ce qu’a choisi de faire Coca Cola, en diffusant une compagne contre le harcèlement scolaire sur Whisper. Une décision intelligente, puisque de nombreux jeunes harcelés se retrouvent sur cette plateforme.

La native advertissment est également une piste à suivre. Les marques partageant les mêmes valeurs que le réseau social ont donc tout intérêt à s’y intéresser.

Vous aimez cet article, soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça:

Mots-clefs:

L'auteur:

Amandine travaille pour WizardWeb SARL en tant que contributrice.