Créer un tableau de bord des indicateurs de trafic en 2016

5 Jan, 2016 0 commentaires

Ce que vous mesurez représente ce que vous avez la possibilité d’améliorer. Alors qu’il n’existe pas de solution miracle, fonctionnant pour tous les internautes, il est cependant possible d’arriver à vos fins, en mesurant les indicateurs de trafic de la bonne manière. Cela vous permettra d’identifier les domaines sur lesquels vous devez travailler, mais également de mettre en place les bonnes actions.

Pour célébrer 2016, qui s’annonce être une année pleine de surprises dans le monde du digital et du web marketing, nous vous proposons de vous aider à faire de 2016 une année pleine de succès.

Tableau de bordPour ce faire, l’une des choses indispensables pour mener à bien ce projet est un tableau de bord, regroupant tous les indicateurs de trafic dont vous avez besoin pour améliorer les fonctions de votre site web. Nous l’avons dit, il n’existe pas de solution miracle, et ce que nous vous proposons aujourd’hui ne s’appliquera peut-être pas à tous. En effet, vous aurez certainement besoin de personnaliser notre méthode. Cet article vous indique simplement les grandes lignes, et notre vision des choses concernant le trafic sur le web.

Les utilisateurs ont-ils pris connaissance de votre marque ? 

Avoir connaissance d’une marque passe par plusieurs stades :

  • J’ai entendu parler de votre marque,
  • J’en ai de vagues notions,
  • J’ai déjà visité votre site web,
  • J’ai visité votre site web à plusieurs reprises,
  • J’ai soussigné à votre newsletter.

Ensuite, le comportement des internautes évolue, il est donc inutile de parler tout de suite de marketing ou d’analyse. Cependant, si vous possédez un tableau de bord de qualité, qui puisse vous fournir ces phases de conversion et de connaissance, ainsi que des données qui vous permettront d’y voir plus clair, alors vous pouvez faire ce que peu d’entreprises font en réalité, c’est-à-dire répondre à la question clé lorsqu’il s’agit de performance : que faisons-nous, et comment s’y prendre ?

« Que faisons-nous ? » signifie :

  • Combien de personnes ont visité notre site ?
  • Est-ce que cela nous a permis d’évoluer ? De nous améliorer ?
  • Dans quels domaines nous sommes-nous améliorés ? Quels sont ceux où nous avons encore des progrès à faire ?
  • Quand cela est-il arrivé ?
  • Et enfin, la question la plus importante : pourquoi ?

Si vous créez un tableau de bord correctement, vous pourrez répondre à toutes ces questions. C’est en réalité un outil très efficace.

Commençons donc avec la phase de la prise de conscience de votre marque par les internautes. Lorsque nous parlons de conscience, en terme de web trafic, nous désirons nous centrer sur ce qui se passe ailleurs que sur votre site web. Comment les internautes entendent parler de votre marque ? Comment peuvent-ils vous atteindre ?

Les réseaux sociaux

 Certains indicateurs qui nous viennent en tête sont, par exemple, les réseaux sociaux, ou les mentions vous concernant sur ce type de plateformes. C’est sur ces sites que vous avez la possibilité de regrouper des followers ou des fans.

Les liens qui se réfèrent à votre marque

Vous pouvez obtenir ces liens grâce à des outils comme Open Site Explorer, ou les Google Webmaster Tools. Ou plus simplement, utilisez les données de Google Analytics. Vous désirez savoir combien de personnes effectuent des recherches en utilisant des termes ou des mots-clés de longue traine, spécifiques à votre marque, et quels sont les liens qui les redirigent vers votre site.

Prochaine étape : créez votre tableau de bord

Ensuite, vous devez créer un tableau de bord, regroupant toutes les données nécessaires. Celles-ci sont cependant différentes d’une marque à une autre. Certaines entreprises qui désirent s’agrandir veulent obtenir des statistiques bien précises, concernant les mots-clés sur lesquels elles se positionnent, ou sur le nombre de tweets les concernant, les publications Facebook, le nombre de mentions de la marque, les liens qui pointent vers leur site, et ce pour chaque mois. Toutes ces données feront l’objet d’une colonne dédiée, qui indiquera en pourcentage une augmentation ou une diminution de tous ces facteurs. Il est également possible de diviser votre tableau de bord par trimestre.

Grâce à cet outil, vous pourrez alors prendre connaissance non seulement de l’éventuel déclin de votre trafic, mais également de l’inefficacité de vos efforts déployés. Vous pouvez alors les réajuster, et redéfinir les sommes investies dans les campagnes payantes, les publicités diffusées dans la presse, ou bien redéfinir les mots-clés sur lesquels vous désirez vous placer par exemple.

Cependant, le tableau de bord reste approximatif sur certains domaines, notamment les activités offlines et le bouche-à-oreille, c’est à dire ce qu’il se dit de votre marque en dehors de la toile. Cependant, cet outil vous fournira de bonnes données sur lesquelles vous baser, et vous pourrez ainsi définir comment évolue votre entreprise sur le web, quels sont les internautes les plus concernés par votre marque, ainsi que leur perception face à vos concurrents. Encore une fois, le tableau de bord reste un allié pour votre entreprise, puisque celui-ci est un outil presque complet.

Nombre total des visites, et nombre total de nouveaux visiteurs

Il est intéressant de se pencher sur le nombre de visites, mais également sur le nombre total de nouveaux visiteurs sur votre site. Ensuite, vous pouvez également vous concentrer sur les visites provenant des différents canaux, ainsi que sur le trafic organique, et celui issu des campagnes payantes : les visites qui proviennent des réseaux sociaux, des emails, des liens pointant vers votre site…

Nous vous conseillons également de vous concentrer sur les indicateurs d’engagement. Par exemple, vous pouvez définir le nombre de personnes engagées, et celles qui ne le sont pas. Combien de pages les internautes ont-ils visitées lors de leur visite ? Combien de temps ont-ils passé sur le site ? Ces données peuvent vous aider à améliorer certains de ces aspects.

Ensuite, mesurez ces données pour chaque canal d’information, et posez-vous les bonnes questions. Par exemple, quel est le taux d’engagement généré par les nouvelles visites issues de ce canal ? À quelle fréquence ? Vous pourrez ensuite définir quels éléments de votre site web créent le plus d’engagement. Est-ce un article de blog particulièrement intéressant ? Un bouton de call to action, un abonnement à une newsletter ? Toutes les données que vous entrez dans votre tableau de bord vous permettront des dégager ces informations cruciales, qui vous permettront à court, à moyen et à long terme d’améliorer votre site web, et ainsi l’image de marque de votre entreprise.

Une fois que vous avez défini l’origine du taux d’engagement le plus fort, par exemple les réseaux sociaux, ou une campagne de mailing, vous savez maintenant que si ces techniques pour améliorer le taux d’engagement fonctionnent, alors il serait judicieux d’investir, afin d’attirer encore plus de visiteurs. Un meilleur contenu, une meilleure stratégie sur les réseaux sociaux ? Grâce à votre tableau de bord, vous serez en mesure de prendre les bonnes décisions.

Les visiteurs qui reviennent régulièrement représentent votre communauté de fans

 Les visiteurs qui se rendent pour la première fois sur votre site web sont ceux que vous pouvez potentiellement atteindre. Les internautes qui visitent plusieurs fois votre site web représentent le public cible, votre communauté. Ce sont des personnes dont vous captez l’attention, de par vos contenus, mais également grâce aux produits ou aux services que vous proposez. Vous pouvez dès à présent segmenter les internautes qui visitent votre site web. Grâce à Google Analytics, ou à d’autres outils comme Omniture, vous avez la possibilité de connaître le nombre de visites effectuées par chaque internaute. Vous pouvez également dégager deux indicateurs très importants concernant le niveau d’engagement : le taux de navigation et le temps moyen passé sur votre site par les visiteurs.

Le taux de navigation représente le nombre de pages parcourues par visite. Si vous constatez un déclin global de cet indicateur, cela reflète quelque chose de très intéressant. En effet, cette information vous indique que, peut-être, vous avez effectué des modifications de votre navigation qui ne sont pas optimales. Résultat : les visiteurs ne sont pas dirigés au bon endroit. Peut-être avez-vous modifié les boutons de call to action au sein d’un de vos contenus, ou que votre maillage interne contient des défaillances.

Et enfin, les conversions générées par votre site web

 Voici certainement la partie la plus importante de notre article, et une étape cruciale de votre démarche, pour apporter les modifications nécessaires à votre site web. Le nombre total de visites, de nouveaux visiteurs, et votre communauté de fans sont les paramètres constants pour chaque propriétaire de site web. Mais le taux de conversion dépend totalement de ce à quoi vous incitez les utilisateurs à se convertir. S’il s’agit d’un abonnement à une newsletter, rien à voir dans ce cas avec des procédés propres aux e-commerces, qui eux-mêmes diffèrent d’un site basé sur la publicité commerciale, où la conversion constitue simplement le chargement d’une page, ou d’un certain nombre de pages lors d’une visite.

Vous devez alors segmenter les différents endroits où les conversions ont lieu sur votre site. Disons que, pour votre entreprise, cet endroit soit la page où vous proposez vos produits à la vente. Ce que vous voulez, ce sont des visites sur ce catalogue, et que celles-ci mènent à l’achèvement du processus d’achat par les internautes. Vous devez également comprendre par quels moyens ceux-ci effectuent l’achat : grâce à un e-mail, ou à un panier, peu importe.

Ensuite, vous désirez connaître les nouveaux consommateurs, et ceux qui reviennent effectuer des achats sur votre site (ce qui est différents des visites, puisque le processus d’achat a été achevé). Ce sont les internautes dont vous avez obtenu l’adresse, qui se trouvent maintenant dans votre base de données. Vous pouvez alors savoir quels sont ceux qui sont nouveaux sur votre site, ou bien ceux qui ont déjà effectué des achats.

Puis vous désirez connaître le revenu total, généré par ces ventes. Vous pouvez obtenir cette information, en décomposant les visites obtenues sur votre page produits, le taux d’achèvement des achats, les nouveaux consommateurs, les clients réguliers, le chiffre d’affaires généré par chacun d’eux, le montant total des transactions, et le revenu total. Cette approche semble être la plus efficace pour un site de type e-commerce. Cependant, il faudra encore une fois personnaliser ce processus. Votre démarche sera différente si vous proposez des services, par exemple.

Si vous parvenez à créer un tableau de bord complet et efficace, comprenant tous ces indicateurs à partir du mois de janvier par exemple, vous pouvez ensuite le compléter manuellement, au fur et à mesure, grâce à une feuille de calcul Google ou Excel, selon votre préférence (ces deux formats permettent le partage avec vos collaborateurs). En effet, si vous créez ce tableau de bord à partir du mois de Janvier, et que vous mesurez toutes les données nécessaires sur les 11 mois suivants, vous obtiendrez des informations année par année, pour ainsi prendre connaissance de l’efficacité de vos efforts. Avez-vous concentré vos moyens sur les bons facteurs de conversion ? Avez-vous investi dans les domaines appropriés ? Cela vous permettra d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés lors de la création de votre entreprise, ou de votre site web. Comme nous l’avons dit au tout début de l’article, ce qui peut être mesuré peut forcément être amélioré. Si vous mesurez correctement tous ces facteurs, alors vous améliorerez forcément ce qui doit l’être. Plus de conversions, plus d’achat, plus de succès.

 

 

Vous aimez cet article, soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça:

Mots-clefs:

L'auteur:

Amandine travaille pour WizardWeb SARL en tant que contributrice.