Budget affichage publicitaire digital

14 Jan, 2016 0 commentaires

Budget affichage digitalLes dépenses pour l’affichage des publicités digitales vont surpasser celles des annonces payantes en 2016

En 2016, les dépenses concernant l’affichage sur le web éclipseront celles pour les annonces publicitaires payantes aux États-Unis, pour la première fois dans l’histoire du marketing du web. La vidéo, le sponsoring, les réseaux sociaux, bannières et autre support seront les premiers domaines d’investissement : 47,9% du marketing global, soit 32,17 milliards de dollars.

Les dépenses du marketing digital : ce qui va changer

Un rapport publié par eMarketer, intitulé « US Digital Display Advertising Trends: Eight Developments to Watch for in 2016 » (Les tendances de l’affichage publicitaire digital : 8 développements à suivre de près en 2016 ) nous dévoile plusieurs choses. En terme d’affichage, les publicitaires investiront massivement dans les bannières et autres supports, une catégorie qui inclut de nombreux types de publicités natives, ainsi que les annonces sur les médias sociaux comme Facebook ou Twitter.

Les dépenses globales

De manière générale, un dollar sur cinq sera consacré à cette catégorie d’affichage. La vidéo, quant à elle, représentera 14,3% des dépenses du marketing digital, soit 1,5% de plus qu’en 2015.

Le budget alloué à ce type d’affichage va également grossir, notamment pour les médias riches, pour atteindre les 36,4% de l’enveloppe globale. Cette croissance sera générée par l’adoption de nouveaux formats publicitaires, type vidéo incorporée et out-stream.

Alors que l’ordinateur reste la plateforme numéro un, en terme d’investissement dans les vidéos publicitaires aux États-Unis en 2016 (soit 57,5% des 9,59 milliards de dollars attendus cette année), il en va différemment pour les autres formats. En effet, plus de 17 milliards de dollars seront consacrés à la conversion des internautes, qui utilisent les appareils mobiles comme les smartphones ou tablettes, via des formats adaptés.

D’autre part, ces données révèlent un marché dynamique où les habitudes des utilisateurs, notamment en terme de consommation de vidéos et d’utilisation d’appareils mobiles, sont segmentées en canaux et en formats, avec un budget dédié.

Mais, alors qu’il semblerait que les vidéos in-stream, les vidéos incorporées et sur mobile prospèrent sans trop d’efforts, les experts de l’affichage marketing et de la publicité savent que cette croissance est permise par un investissement conséquent dans le domaine des compétences intersupports, des annonces programmées et de la visibilité. Ces tendances sont celles qui affecteront le plus massivement les dépenses en terme d’affichage publicitaire en 2016, et dans les prochaines années à venir.

 

Vous aimez cet article, soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça:

Mots-clefs:

L'auteur:

Amandine travaille pour WizardWeb SARL en tant que contributrice.